Après le premier tour des élections présidentielles…

Après le premier tour des élections présidentielles…

Dimanche 23 avril dernier les Français se sont exprimés. Ils ont placé Emmanuel Macron en tête du premier tour et c’est Marine Le Pen qui est également qualifiée pour le second tour. 

 Ce résultat élimine les deux candidats des grandes formations politiques qui ont assumé les responsabilités gouvernementales depuis plusieurs décennies, dans une alternance souvent frontales qui traduisait l’opposition entre la gauche et la droite.

 Comme beaucoup d’autres, je partage la déception des camarades militants, des élus et des sympathisants socialistes engagés pour promouvoir et défendre leur idéal, pour soutenir et mettre en œuvre une politique responsable  de réformes dans la justice sociale, la solidarité, le progrès, le développement durable, la construction européenne et la paix. 

 Je n’imagine pas que le Parti Socialiste ne puisse plus assumer sa responsabilité historique d’être, à gauche, celui qui relève courageusement le défi d’assumer la charge du gouvernement de notre pays et de fonder l’union des forces partenaires pour y parvenir. Je formule le vœux fervent que nous puissions surmonter cette très grave crise et que le Parti socialiste retrouve la place et la vocation qui sont les siennes. Je ne ménagerai pas mes efforts pour qu’ensemble nous puissions y parvenir. 

 Dans ce contexte si particulier, je me félicite de constater que dans ma commune de Cachan, la candidate de l’extrême droite n’arrive qu’en cinquième position , avec moins de 9% des voix et un score encore plus bas qu’en 2012, tant en voix qu’en pourcentage. Les autres communes de la 11ème circonscription du Val de Marne connaissent également un vote FN inférieur de moitié au résultat du scrutin national.

 M’inscrivant pleinement dans l’affirmation des Cachanais, à l’occasion de ce scrutin, contre la droite haineuse et xénophobe, j’appelle à voter Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle.

 Comme l’a souligné  Benoît Hamon dans sa déclaration après la proclamation des résultats du premier tour et comme l’a unanimement confirmé le Bureau National du Parti Socialiste, la priorité est de faire barrage au Front National afin qu’il n’accède pas à la responsabilité la plus symbolique, la plus emblématique de la démocratie française et pour que le score de l’extrême droite soit le plus faible, le 7 mai prochain. 

 Car le 7 mai, c’est notre conscience de femmes et d’hommes libres qui est sollicitée. Et c’est l’avenir de notre démocratie qu’il nous faut défendre. Soyons au rendez-vous de cette double exigence.

resultats-circo

circo-presidentielles-2017-1er-tour

Les commentaires sont clos.